• 486

BANGKOK : Le conseil des stupéfiants de la Thaïlande a déclaré mardi 25 janvier qu’il allait retirer le cannabis de sa liste de médicaments, ouvrant la voie à la culture de la plante par les ménages.

La Thaïlande est devenue le premier pays d’Asie du Sud-Est à légaliser la marijuana en 2018 pour un usage médical et la recherche.

En vertu de la nouvelle règle, les gens peuvent cultiver des plants de cannabis chez eux après en avoir informé leur gouvernement local, mais le cannabis ne peut pas être utilisé à des fins commerciales sans autres licences, a déclaré aux journalistes le ministre de la Santé, Anutin Charnvirakul.

La règle doit être publiée dans la Gazette royale officielle et 120 jours doivent s’écouler avant que la culture du cannabis à domicile ne devienne légale.

Entre-temps, le ministère de la Santé présentera cette semaine au Parlement un projet de loi distinct qui fournit des détails sur l’utilisation légale du cannabis, notamment sa production et son utilisation commerciale, y compris des directives sur l’utilisation récréative.

Le cannabis cultivé à domicile doit être utilisé à des fins médicales comme la médecine traditionnelle, a déclaré précédemment le chef de l’autorité de régulation des aliments et des médicaments, Paisal Dankhum, et des inspections aléatoires seront effectuées.

Le projet de loi punit la culture de cannabis sans notification au gouvernement d’une amende pouvant aller jusqu’à 20 000 bahts (605 dollars) et prévoit une amende pouvant aller jusqu’à 300 000 bahts ou trois ans de prison, ou les deux, pour la vente de cannabis sans licence.

Cette décision est la dernière étape du plan thaïlandais visant à promouvoir le cannabis en tant que culture commerciale. Selon la Banque mondiale, près d’un tiers de sa main-d’œuvre travaille dans l’agriculture.

L’année dernière, les entreprises thaïlandaises de boissons et de cosmétiques se sont empressées de lancer des produits à base de chanvre et de CBD, un composé qui ne fait pas planer les consommateurs, après que leur utilisation a été approuvée pour les biens de consommation.

Source