• 598

Le Luxembourg va autoriser la culture de cannabis à domicile et sa consommation dans la sphère privée, a annoncé le gouvernement vendredi 22 octobre 2021, une pratique déjà tolérée en Espagne.

Quatre plants de cannabis maximum

Chaque ménage aura droit de cultiver chez lui quatre plants de cannabis, a indiqué le gouvernement lors d’une conférence de presse qui a réuni plusieurs ministres, dont ceux de la Santé, des Affaires étrangères, de l’Intérieur et de la Justice.

Cette mesure s’inscrit dans un paquet législatif de lutte contre la criminalité liée aux stupéfiants.

Le Luxembourg maintient l’interdiction de consommer du cannabis en public, mais instaurera une « procédure pénale allégée », limitée à une amende de 145 € si les infractions de consommation ou d’achat n’excèdent pas trois grammes.

Un projet gouvernemental revu à la baisse

Lors de son élection en 2018, la coalition gouvernementale avait promis une dépénalisation voire une légalisation du cannabis à usage récréatif au moyen d’une production sur le territoire national.

Mais le gouvernement du libéral Xavier Bettel a revu ses ambitions à la baisse pour ménager ses relations avec les pays voisins, notamment avec la France qui craignait l’émergence d’un lieu de trafic à ses frontières.

Le paquet législatif de mesures sera examiné par le Parlement au début de l’année prochaine et pourrait être voté d’ici fin 2022.

L’importation des graines sera possible et une production locale est en discussion.

En Espagne, le commerce et la consommation publique du cannabis sont interdits, mais la production pour la consommation personnelle est autorisée.

Aux Pays-Bas, il est illégal de posséder et vendre du cannabis, mais les autorités appliquent une politique de tolérance, les coffee-shop vendant du cannabis faisant l’objet d’une simple régulation.