• 134

Selon une étude publiée dans la Revue économique européenne par trois économistes, le marché légal du cannabis light en Italie aurait empiété sur le marché illicite du cannabis. Ainsi, un plus grand accès aux fleurs de chanvre, qui peuvent contenir jusqu’à 0,6% de THC en Italie, aurait conduit certains consommateurs de cannabis à abandonner la consommation de produits illicites, avec pour conséquence la perte de dizaines de millions d’euros par les réseaux criminels.

L’étude montre également que dans les régions où la fleur de chanvre était vendue, il y a eu une réduction de 33% du nombre de plants de cannabis cultivés illégalement.

Les chercheurs affirment que le « cannabis light » a également eu des effets indirects sur le crime organisé, notamment une réduction de 3% du nombre de personnes arrêtées pour des délits liés à la drogue.

« Dans l’ensemble, la politique a eu pour effet bénéfique de réduire le nombre de personnes incarcérées pour des infractions liées aux drogues », ont constaté les économistes.

La baisse des saisies de drogue suggère par ailleurs environ 90 à 170 millions € de perte de revenus annuels pour les groupes du crime organisé. Les économistes ont noté que les pertes de revenus estimées n’étaient « pas très élevées par rapport aux revenus de l’ensemble du marché des drogues illicites liées au cannabis, estimées à environ 3,5 milliards d’euros en Italie ».

« Nos estimations suggèrent que la libéralisation du [cannabis light] a conduit à une réduction des revenus du cannabis de rue d’environ 3 à 5% de l’ensemble du marché lié au cannabis ».

Du chanvre à 0,6% de THC

Afin d’être éligibles aux subventions agricoles, les agriculteurs de l’Union Européenne ne peuvent cultiver que des variétés approuvées de chanvre avec moins de 0,2% de THC dans le champ. La loi italienne sur le chanvre a inclus une limite de THC à 0,6% pour exempter les agriculteurs de toute responsabilité pénale dans le cas où des facteurs indépendants de leur volonté, le climat chaud et ensoleillé par exemple, feraient monter le taux de THC dans le chanvre à +0,2% au moment de la récolte.

Dans la pratique, ce seuil plus élevé et une rédaction approximative de la loi permettent aux producteurs de cultiver et de vendre des fleurs de cannabis contenant jusqu’à 0,6% de THC sans pénalité. Selon les chercheurs de l’étude, les régions avec des magasins de chanvre déjà existants ont commencé à vendre des fleurs de «cannabis light» en mai 2017, et chaque magasin a été associé à une baisse allant jusqu’à 14% des confiscations mensuelles de cannabis illégal dans la région.

« Bien que la politique ait eu un impact sur toutes les provinces italiennes, les provinces desservies par des magasins de chanvre avant la politique ont connu une réduction plus intense de la quantité de cannabis saisi », écrit l’étude.

Source: Cliquez ici!